Vous êtes ici : Les éléments de base > Le clavier

Choix du système :

Le clavier

Sur cette page nous allons voir les différents groupes de touches du clavier ainsi que l'utilisation combinée de certaines d'entre elles.
Les utilisateurs des systèmes d'exploitation Linux découvriront les grandes possibilités de personnalisation du clavier que malheureusement les systèmes d'exploitation de Microsoft ne possèdent pas.
Ici nous étudierons uniquement le clavier AZERTY (voir les différents claviers à la page Les périphériques).

Remarque préliminaire

Tous les claviers d'ordinateurs fixes disposent d'un système d'inclinaison qui permet de travailler dans des conditions plus confortables que lorsqu'il est posé à plat sur un bureau. N'hésitez pas à relever les loquets d'inclinaison qui se trouvent au dos de votre clavier.

retour au sommaire Description physique

clavier K120

Clavier K120 de Logitech

Pour cette partie nous prendrons comme exemple le clavier K120 de la société Logitech qui comprend 105 touches et 3 LED de signalisation. C'est un clavier de type courant, relié à l'ordinateur par un connecteur USB. Vous pouvez agrandir l'illustration ci-contre.

Les touches du clavier peuvent être rangées en plusieurs groupes que nous allons détailler ici :

  1. 4 lignes de touches alphanumériques et de ponctuation, plus la barre d'espace, permettant l'écriture en minuscules ou en majuscules en combinaison avec les touches Maj, Ver Maj ou Alt Gr ;
  2. touches de modification de gauche ;
  3. touches de modification de droite ;
  4. touches de déplacement sous forme de 2 pavés ;
  5. le pavé numérique ;
  6. les LED ici au nombre de 3 ;
  7. touches spéciales ;
  8. touches de fonction au nombre de 12 ;
  9. la touche d'échappement.

retour au sommaire Détail des groupes de touches

retour au sommaire Les touches de modification

clavier_K120_speciales

Les 2 blocs de touches spéciales séparés par
la barre d'espace (non représentée ici)

Ces touches entourent le groupe de touches alphanumériques et sont disposées en 2 blocs : le bloc de gauche noté 2 et le bloc de droite noté 3 sur l'image du clavier au paragraphe précédent.

Sur le bloc de gauche, on trouve de haut en bas :

Sur le bloc de droite, on trouve de haut en bas :

retour au sommaire Les touches alphanumériques et de ponctuation

clavier_K120_alpha

touches alphabétiques et de ponctuation

C'est le groupe central de touches du clavier (noté 1 sur l'image du clavier au premier paragraphe). Il permet la saisie des lettres majuscules, minuscules et de certains caractères de ponctuation ainsi que les chiffres.

Dans certaines langues utilisant des caractères accentués comme le français, certaines touches ont plusieurs fonctions pour en limiter le nombre et pouvoir quand même écrire certaines lettres avec accents.

Par défaut, le clavier est en minuscules.

retour au sommaire Écrire en majuscules

Si vous devez écrire tout un texte en majuscules, appuyez une fois sur la touche Ver Maj (qui signifie « Verrouillage majuscules », appelée aussi « Caps Lock » en anglais). Sur les claviers comportant des LED (groupe 6), la LED correspondante (souvent notée A) s'allume. Pour repasser le clavier en minuscules, il suffit d'appuyer une seconde fois sur cette touche. La LED A s'éteint alors pour indiquer que le clavier est en minuscules.

Si vous ne devez écrire que quelques lettres en majuscules dans un texte à saisir en minuscules, il est plus simple et rapide d'utiliser la touche Maj de gauche ou de droite du clavier : pour écrire de cette façon une lettre majuscule, maintenez la touche Maj enfoncée et tapez la lettre voulue puis relâchez la touche Maj. Elle s'affichera en majuscule. Avec un peu d'habitude vous arriverez rapidement à jongler entre les minuscules et majuscules. À noter que la touche Maj n'allume pas la LED correspondante.

Si vous avez verrouillé le clavier en majuscules (avec la touche Ver Maj) et que vous devez saisir un seul caractère en minuscule, maintenez la touche Maj enfoncée et tapez la lettre voulue puis relâchez la touche Maj. C'est la même manipulation que précédemment. Cette touche se comporte comme une bascule.

retour au sommaire Écrire les lettres accentuées sous Windows

Quelques lettres accentuées peuvent être saisies directement sur le clavier. Ce sont, sur les claviers AZERTY français, les lettres : à, ç, é, è, ce qui est très peu.

Mais à l'aide de touches particulières appelées touches mortes, il est possible  d'écrire d'autres lettres avec accent et même de les écrire en majuscule.

retour au sommaire Les touches mortes

Les touches mortes sont des touches qui lorsqu'elles sont enfoncées puis relâchées ne produisent aucun résultat mais modifient la prochaine touche frappée. Repérons d'abord les touches mortes sur le clavier.
Sur les claviers français, ce sont les touches :

  • ~ (ligne du haut couplé avec le 2) ;
  • ' (ligne du haut couplé avec le 4) ;
  • ` (ligne du haut couplé avec le 7) ;
  •  ¨ et  ^ (à droite du P).
retour au sommaire Accès aux touches mortes

Pour accéder à la touche morte  ~ maintenez la touche Alt Gr enfoncée puis tapez sur la touche 2 é ~ et relâchez la touche Alt Gr. En apparence cela n'a eu aucun effet. Mais si vous tapez maintenant sur la touche N, vous obtenez un « ñ ». Pour obtenir un « Ñ », utilisez comme ci-dessus la touche morte  ~ et tapez le N en majuscule (Maj N). De cette façon, vous pouvez saisir toutes les lettres qui peuvent s'écrire avec un tilde « ~ », comme : ã, Ã, ñ, Ñ. õ, Õ.

Procédez de la même façon pour la touche morte ` : maintenez la touche Alt Gr enfoncée puis tapez sur la touche 7 è ` et relâchez la touche Alt Gr. Avec cette touche vous pouvez saisir les caractères : à, è, ì, ò, ù et les mêmes en majuscule : À, È, Ì, Ò et Ù.

L'accès à la touche morte ¨ ^ est plus direct : le  ¨ est accessible par la combinaison Maj et ¨ ^ si le clavier est en minuscules et le ^ est accessible directement (toujours si le clavier est en minuscules).

L'accès à la touche morte ' se fait en maintenant la touche Ctrl enfoncée puis en tapant la touche 4 ' { et relâchant la touche Ctrl. Sous Windows, elle permet de saisir les caractères á, é, í, ó et ú dans le traitement de texte Word mais ne fonctionne pas avec le Bloc-notes par exemple.

Note : pour écrire ces signes seuls, vous devez accéder à la touche morte correspondante suivi de la barre d'espace. Par exemple pour écrire le symbole « ~ » vous devez taper Alt Gr 2 é ~  suivi de la barre d'espace. Si vous faites 2 fois Alt Gr 2 é ~  le résultat sera la saisie de deux « ~ » contigus. Le fonctionnement est identique pour les autres touches mortes.

retour au sommaire Autres lettres accentuées

Sous les systèmes d'exploitation Windows, il n'est pas possible de paramétrer le clavier pour obtenir simplement des caractères comme le Ç, le œ ou le æ et leur équivalent en majuscule (Æ, Œ). Pour obtenir ces caractères vous devez entrer un code à 3 ou 4 chiffres tout en maintenant enfoncée la touche Alt

Vous pouvez vous référer au tableau suivant :

Lettre Code Lettre Code
Á Alt  181 È Alt  212
À Alt  183 É Alt  144
 Alt  182 Ê Alt  210
Ç Alt  128 Ñ Alt  165
æ Alt  145 œ Alt  0156
Æ Alt  146 Œ Alt  0140
«  Alt  174  » Alt  175

Note : ces chiffres doivent absolument être entrés par le pavé numérique et non pas par les touches chiffres du groupe alphanumérique.

retour au sommaire Écrire les lettres accentuées sous Linux

retour au sommaire Choix du clavier

À l'installation du système Linux, vous avez le choix entre de nombreux claviers dans toutes les langues et en particulier le français. Je vous conseille le choix du clavier Français (variante) qui est souvent proposé par défaut. Vous pouvez toujours ajouter des claviers après l'installation ou en changer (voir en bas de page).

Vous pouvez accéder facilement aux caractères accentués mais de plus vous pouvez reconfigurer facilement votre clavier. En particulier, vous pouvez définir une touche particulière appelée « touche compose » qui permet d'augmenter ses possibilités (voir en bas de page).

retour au sommaire Possibilités de base

Sous Linux chaque touche alphanumérique et de ponctuation du clavier gère quatre symboles, quel que soit le clavier utilisé et sans l'utilisation de la touche compose (le clavier étant en minuscules) :

  • utilisée seule : elle donne la lettre minuscule ou le symbole imprimé en bas à gauche de la touche ;
  • utilisée avec la touche Maj : elle donne la lettre majuscule ou le symbole imprimé en haut à gauche de la touche ;
  • utilisée avec la touche Alt Gr : elle donne le symbole imprimé en bas à droite de la touche ou un autre caractère conforme aux tableaux ci-dessous ;
  • utilisée avec les touches Alt Gr et Maj : elle donne, pour les lettres accentuées, la lettre correspondante en majuscule et pour les autres touches un caractère conforme aux tableaux ci-dessous.
retour au sommaire Signes diacritiques, ligatures et touches mortes

En français il y a 4 signes diacritiques pour les voyelles (accent aigu, accent grave, accent circonflexe et tréma) et un pour les consonnes (cédille). Il y a aussi deux ligatures : æ et œ. Dans d'autres langues il y a d'autres signes diacritiques (tilde, rond...).

Ces signes sont obtenus facilement sur le clavier par combinaison de touches dites touches mortes. Ce sont des touches qui lorsqu'elles sont enfoncées puis relâchées ne produisent aucun résultat mais modifient la prochaine touche frappée.
Par exemple, pour écrire un « ñ », vous appuyez simultanément sur les touches Alt Gr et ¨^ (à côté du P) puis vous les relâchez et tapez sur la touche N. Dans cet exemple, la touche ¨^ est une touche morte. À noter que les touches mortes sous Linux ne sont pas les mêmes que sous Windows, au moins pour le clavier Français (variante) et pour de nombreux autres clavier français : se sont les touches ¨^, et µ*.

retour au sommaire Tableaux des touches

Ces deux tableaux montrent comment obtenir les principales lettres accentuées et autres symboles à partir du clavier Français (variante). Vous pouvez vous rendre compte que les regroupements de disposition des touches sont assez logiques. Dans ces tableaux ne sont pas répertoriées les fonctions évidentes (comme à, é, è, ç par exemple). Lorsqu'une touche morte est nécessaire, elle doit être utilisée en premier (il faut utiliser les touches dans l'ordre du tableau de gauche à droite).

retour au sommaire Tableau des caractères accentués
Pour obtenir Touche morte Touches modification Touche caractère Signe diacritique
À, É, È, Ù et Ç Maj Alt Gr à, é, è, ù et ç (accès direct)
á, é, í, ó, ú et ý Alt Gr A, E, I, O, U et Y accent aigu
Á, É, Í, Ó, Ú et Ý Alt Gr Maj A, E, I, O, U et Y accent aigu
à, è, ì, ò, ù et ỳ Alt Gr µ* A, E, I, O, U et Y accent grave
À, È, Ì, Ò, Ù et Ỳ Alt Gr µ* Maj A, E, I, O, U et Y accent grave
â, ê, î, ô, û et ŷ ¨^ A, E, I, O, U et Y accent circonflexe
Â, Ê, Î, Ô, Û et Ŷ ¨^ Maj A, E, I, O, U et Y accent circonflexe
ä, ë, ï, ö, ü et ÿ Maj  ¨^ A, E, I, O, U et Y tréma
Ä, Ë, Ï, Ö, Ü et Ÿ Maj  ¨^ Maj A, E, I, O, U et Y tréma
ã, ẽ, ĩ, õ, ũ, ỹ et ñ Alt Gr ¨^ A, E, I, O, U, Y et N tilde
Ã, Ẽ, Ĩ, Õ, Ũ, Ỹ et Ñ Alt Gr ¨^ Maj A, E, I, O, U, Y et N tilde
å, ů et ẙ Maj Alt Gr ¨^ A, U et Y rond
Å et Ů Maj Alt Gr ¨^ Maj A et U rond

Note : pour écrire les symboles des touches mortes seuls, vous devez taper deux fois la touche morte correspondante. Par exemple pour écrire le symbole « ¨ » (tréma) seul, maintenez enfoncée la touche Maj et tapez deux fois la touche ¨^.

retour au sommaire Tableau des autres caractères
Pour obtenir Touches modification Touche caractère Commentaire
æ et œ Alt Gr A et O ligature
Æ et Œ Maj Alt Gr A et O ligature
     «  Alt Gr      W guillemet français ouvrant
     » Alt Gr      X guillemet français fermant
    ≤ Alt Gr      < inférieur ou égal
    ≥ Maj Alt Gr      < supérieur ou égal
    ± Maj Alt Gr      + plus ou moins
    ≠ Maj Alt Gr      ) différent
    © Alt Gr      C copyright
    ® Maj Alt Gr      C marque déposée
    ™ Maj Alt Gr      8 marque non déposée
    ß Alt Gr      S eszett allemand
  ¿ et ¡ Alt Gr ? et ! signes espagnols
     ↓ Alt Gr B flèches
←, ↑ et → Maj Alt Gr V, B et N flèches

Note : il y a d'autres combinaisons pour écrire les mêmes caractères, mais elles sont moins faciles à retenir. D'autres caractères peuvent être obtenus avec d'autres combinaisons de touches mais comme ils sont moins usités, je ne les ai pas mis dans ces tableaux. Vous pouvez voir la totalité des caractères en affichant le clavier de votre système Linux (voir Le clavier sous Linux).

retour au sommaire Utilisation de la touche « Compose »

Pour utiliser cette touche qui n'existe pas sur un clavier standard, il faut affecter une des touches à cette fonction. Pour cela reportez-vous au paragraphe Affecter la touche « Compose » de cette page. Dans ce paragraphe, j'utiliserai le symbole Comp pour désigner la touche compose.
Comme son nom l'indique, cette touche sert à « composer » des caractères à partir de deux signes et permet d'écrire tous les caractères accentués, les ligatures et d'autres caractères qui ne sont pas visuellement composés, comme par exemple le « ß » allemand.

Son utilisation est assez intuitive, ce que nous allons voir à partir de quelques exemples :

  • Caractères accentués : exemple pour obtenir un Ë, il faut sélectionner le symbole « ¨ » et l'associer à la lettre E en majuscule à l'aide de la touche Compose. Pour cela, appuyez sur les touches Comp Maj et ¨^ (le tréma est maintenant associé à la touche qui va être tapée), relâchez ces touches puis appuyez sur Maj et E pour obtenir un E majuscule. Vous avez bien obtenu le caractère Ë ;
  • Ligatures : exemple pour obtenir le caractère æ, qui est composé du caractère a associé au caractère e, tapez sur la touche Comp (sans la maintenir enfoncée) puis successivement sur les touches A et E. De même pour obtenir le caractère Œ, tapez sur la touche Comp puis successivement sur les touches Maj A et Maj E ;
  • Caractères non composés : exemple pour le ß (eszett allemand) qui est en quelque sorte un double « s », tapez la touche Comp puis deux fois la touche S. Procédez de même avec les autres caractères étrangers (comme les ¿ et ¡ espagnols accessibles avec les caractères « ressemblants », ici les caractères ? et !). Pour écrire les guillemets français, tapez la touche Comp et deux fois la touche qui ressemble le plus :  < ou > ;
  • Caractères de fractions : exemple pour écrire le caractère ¾ (trois quarts) qui est l'association d'un trois et d'un quatre, tapez la touche Comp puis successivement les touches 3 et 4 du groupe alphanumérique (et non pas du pavé numérique). De cette façon, vous pouvez obtenir toutes les fractions.

retour au sommaire Les touches de déplacement

clavier_K120_depl

Touches de déplacement du clavier

Elles se présentent le plus souvent sous la forme de deux ensembles de touches sur les claviers pour ordinateurs fixes et sous une forme différente sur les claviers d'ordinateurs portables.

retour au sommaire Le pavé supérieur

Il est composé de 2 rangées de 3 touches sur les claviers d'ordinateurs fixes :

En savoir plus...

Claviers d'ordinateur portable

clavier_portable_depl

Deux exemples de disposition des touches de
déplacement d'ordinateur portable.

Sur ces claviers, la position des touches n'est pas normalisée et on peut trouver différentes dispositions pour les touches du pavé supérieur.
Parfois elles sont sur une seule ligne en haut à droite du clavier, comme illustré en haut de l'image ci-contre.
Parfois elles sont sur les mêmes touches (au moins en partie) que les touches fléchées et accessibles en appuyant en même temps sur la touche Fn comme illustré en bas de l'image ci-contre.

retour au sommaire Les touches fléchées

Au nombre de quatre elles indiquent chacune une direction correspondant au sens de son action.

Dans un document de saisie de texte (traitement de texte, éditeur de texte - comme le Bloc-notes de Windows - , elles permettent de déplacer le curseur dans le texte. Ceci peut être fait également à l'aide de la souris, mais lorsqu'on tape un texte, il peut être plus rapide de se déplacer à l'aide de ces touches.

Dans une liste de fichiers comme le navigateur de fichiers sous Windows ou le gestionnaire de fichiers sous Linux, elles permettent de se déplacer dans la liste.

Dans un navigateur Web, les touches fléchées haut et bas permettent de se déplacer de quelques lignes dans la page.

Dans un menu, il est possible de se déplacer à l'aide de ces touches, sans utiliser la souris.

En savoir plus...

Naviguer sans souris

Vous avez peut être remarqué que les entrées principales des menus ont une lettre soulignée. Regardez l'exemple de votre navigateur. Suivant les logiciels, la lettre est soulignée en permanence ou elle peut n'être soulignée que lorsqu'on appuie sur la touche Alt comme avec la suite LibreOffice par exemple.

Pour atteindre le menu sans la souris, maintenez la touche Alt enfoncée, appuyez sur la lettre soulignée du menu et relâchez la touche Alt. Le menu s'ouvre et vous pouvez vous déplacer dans les éléments du menu avec les touches fléchées. Pour valider votre choix, appuyez sur la touche Entrée du clavier. Pour sortir du menu sans valider de choix, appuyez simplement une autre fois sur la touche Alt.

retour au sommaire Le pavé numérique

clavier_K120_num

Le pavé numérique du clavier

Sur les premiers claviers, ce bloc de touches n'existait pas. Peu après, il était possible de rajouter ce bloc au clavier existant, puis il a été intégré à la plupart des claviers suivants.

Il comprend les 10 chiffres et les 4 opérateurs mathématiques de base (+, -, * et /) ainsi que le point décimal, une touche d'entrée et une autre de verrouillage. Examinons ces touches en détail :

retour au sommaire Clavier sans pavé numérique

Pour des raisons de place, le pavé numérique n'est pas intégré à tous les claviers d'ordinateurs portables (voir aussi la page des périphériques).
Les chiffres doivent être saisis à partir de la ligne supérieure du bloc alphanumérique et de ponctuation.
Les opérateurs mathématiques de base (+, -, * et /) et le point décimal doivent être saisis respectivement sur les touches Maj += (rangée supérieure), 6- (tiret du 6, rangée supérieure), µ* (à côté de la touche Entrée, à ne pas confondre avec la touche X), Maj /: (rangée inférieure) et Maj .; (rangée inférieure) pour le point décimal.

retour au sommaire Point décimal dans un tableur

En France les nombres décimaux (ou nombres réels pour les matheux) s'écrivent avec une virgule pour séparer la partie entière de la partie décimale.
Dans certains logiciels manipulant des nombres, le séparateur est le point, appelé alors « point décimal ». Dans les tableurs, sans configuration particulière, l'interprétation de la touche . diffère d'un tableur à l'autre :

retour au sommaire Les LED

clavier_K120_leds

Les 3 LED du clavier allumées

De nombreux claviers pour ordinateurs fixes ont 3 LED, en général de couleur verte, qui sont souvent disposées comme sur l'illustration ci-contre. Certains claviers à liaison sans fil n'ont qu'une seule LED, voire pas du tout.
Sur les claviers d'ordinateur portable, les LED sont parfois incrustées dans les touches correspondantes.

Les LED sont associées aux touches suivantes :

retour au sommaire Les touches spéciales

clavier_K120_spec

Les touches spéciales du clavier

Ces trois touches ont des fonctionnalités limitées :

retour au sommaire Les touches de fonction

clavier_K120_fonctions

Les touches de fonctions

Elles sont au nombre de 12 et sont présentes sur tous les claviers, souvent par groupes de 4.
La plupart d'entre elles ont différentes utilisations en fonction des logiciels où elle sont utilisées et aussi en fonction des systèmes d'exploitation.

Vous allez trouver ici les utilisations les plus courantes de ces touches :

retour au sommaire La touche d'échappement

clavier_K120_esc

La touche d'échappement

La touche Echap (pour échappement), appelée parfois Esc (pour Escape signifiant échapper en anglais) a de nombreux usages, mais sert à sortir (s'échapper) d'une action en cours. Elle est située en haut à gauche du clavier.

Dans le Setup de l'ordinateur, elle permet de sortir d'un menu ou d'annuler une action.

Dans le fonctionnement normal de l'ordinateur, dans le nombreux logiciels elle permet de :

retour au sommaire La touche Fn (ordinateur portable)

touche Fn

Portion de clavier de portable avec touche Fn

Sur les ordinateurs portables qui ont en général des claviers plus petits et plus de fonctions de configuration que les ordinateurs fixes (marche / arrêt de la Wifi, contrôle du son et de la luminosité...), une solution a été trouvée pour ne pas ajouter de touches supplémentaires : la touche Fn, à ne pas confondre avec les touches de fonction (F1 à F12). Elle est souvent située en bas du clavier entre les touches Ctrl et Windows de gauche comme sur cette illustration, mais parfois en bas à droite entre la touche Alt Gr et Menu.

Son marquage est souvent d'une autre couleur que le marquage des autres touches (en bleu sur l'illustration ci-contre) ou avec des caractères différents (plus petits ou traits plus fins). Elle permet un accès direct aux fonctions de configuration de la Wifi, de l'écran et du son de l'ordinateur. Ces fonctions sont gravées sous forme de symboles sur les touches de fonction (F1 à F12) ainsi que sur d'autres touches du clavier dans la même couleur (voir l'illustration).

Comme rien n'a été normalisé dans ce domaine, il faut lire la documentation du constructeur pour connaître la signification exacte des symboles, même si certains sont plus ou moins explicites. Pour accéder à une de ces fonctions, maintenez enfoncée la touche Fn, puis appuyez sur la touche de la fonction voulue et relâchez la touche Fn.

retour au sommaire Le clavier sous Windows

Le clavier sous Windows n'est pas vraiment configurable, contrairement au même clavier sous Linux, sauf par ajout de programmes tiers spécialisés comme FreeCompose ou WinCompose) qui permettent de faire à peu près l'équivalent de la touche « Compose » sous Linux. Cependant il est possible de modifier quelques fonctions du clavier.

retour au sommaire Sous Windows 7

param clavier maj_w7

Paramétrage du clavier sous Windows 7

param clavier langue_w7

Touches de changement de langue sous W7

Pour atteindre cette fonctionnalité, cliquez sur le panneau de configuration dans le menu démarrer (touche Windows du clavier puis Panneau de configuration). Dans la fenêtre, en haut à droite sélectionnez Afficher par : Catégorie puis dans Horloge, langue et région cliquez sur Modifier les claviers ou les autres méthodes d'entrée. Dans la fenêtre Région et langue qui s'ouvre, cliquez sur Modifier les claviers... de l'onglet Claviers et langues. Dans la nouvelle fenêtre, cliquez sur l'onglet Paramètres de touches avancés. Ouf ! vous êtes arrivés au bon endroit.

Par défaut, en appuyant sur la touche Ver Maj, le clavier passe en majuscules et pour repasser en minuscules, il faut réappuyer sur cette même touche. Vous pouvez changer ce fonctionnement en sélectionnant le bouton radio Appuyer sur la touche Maj. Voir la figure à gauche.

Les langues « Français (France) » et « Anglais (États-Unis) » sont installées par défaut. Vous pouvez basculer d'une langue à l'autre en appuyant simultanément sur les touches Alt de gauche et Maj. Vous pouvez modifier ce fonctionnement en cliquant sur le bouton Modifier... de l'onglet Paramètres de touches avancés. Dans la nouvelle fenêtre (voir illustration à droite), vous pouvez choisir la combinaison de touches pour basculer d'une langue à l'autre (zone entourée de rouge sur l'illustration). La zone entourée de bleu sert à changer la disposition du clavier, mais je n'ai jamais réussi à obtenir un quelconque changement.

Si vous n'utilisez que le français, je vous engage à mettre ces deux options sur Non assignée ce qui vous évitera de vous retrouver intempestivement avec un clavier QWERTY.

retour au sommaire Sous Windows 10

Pour modifier certaines fonctions du clavier, cliquez sur l'élément Paramètre du menu Démarrer (touche Windows du clavier).
Dans la fenêtre, choisissez Heure et langue, puis Région et langue dans le panneau de gauche.
Dans Paramètres associés, cliquez sur le lien Paramètres de date, d'heure et régionaux supplémentaire.
Dans la nouvelle fenêtre, cliquez sur Modifier les méthodes d'entrée dans le bloc Langue, puis sur le panneau de gauche cliquez sur l'élément Paramètres avancés. Puis dans le bloc Changer les méthodes d'entrée, cliquez sur le lien Modifier les touches d'accès rapide de la barre de langues.
Enfin ! vous voilà arrivés dans la bonne fenêtre : c'est la même fenêtre que celle de Windows 7 montrée sur l'illustration de gauche du paragraphe précédent.

Il ne vous reste qu'à suivre la même procédure que celle décrite ci-dessus pour Windows 7.

Remarque : je constate qu'il devient de plus en plus compliqué d'accéder à ce genre de paramétrage à mesure des nouvelles versions de Windows (sous XP, on y arrivait en 3 clics à partir du panneau de configuration (Options régionales et linguistiques, puis bouton Détails... de onglet Langues et bouton Paramètres de touches de l'onglet Paramètres). Pour Windows 7 (voir plus haut), c'est plus compliqué et pour Windows 10, c'est la galère... « Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué » doit être la nouvelle maxime de Microsoft.

retour au sommaire Le clavier sous Linux

Sur les systèmes GNU/Linux, vous pouvez charger différents claviers et chacun est configurable. Vous pouvez assigner une fonction particulière a certaines touches et créer des raccourcis claviers à votre convenance.

Il est nécessaire, ici, de distinguer le clavier physique du clavier logique.
Le clavier physique est le clavier que vous pouvez toucher, équipé d'un ensemble de touches sérigraphiées.
Le clavier logique correspond à l'affectation des touches par le système d'exploitation.
Lorsque vous appuyez sur une touche du clavier, celui-ci envoie le code de la touche au système qui va l'interpréter en fonction du clavier logique que vous avez défini. Par exemple, vous avez un clavier standard français à 105 touches et vous avez défini deux claviers logiques : Français (variante) et Français (variante obsolète). En appuyant sur les touches Alt Gr Maj A dans une fenêtre de texte vous allez obtenir le caractère Æ avec le premier clavier et le caractère ä avec le second clavier.

Dans la suite du texte, lorsque je ne précise rien, il s'agit du clavier logique.

retour au sommaire Le clavier par défaut

Le système détecte souvent le clavier physique connecté à l'ordinateur, ou sinon il installe un clavier par défaut, mais vous pouvez aussi changer de clavier par la suite. À l'installation d'un système Linux, vous devez d'abord choisir la langue (le choix par défaut est Français), puis le clavier logique (le choix par défaut est souvent Français (variante) parfois libellé en anglais : French (alt.)).

Ce choix proposé est en général suffisant, mais si pour une utilisation particulière vous préférez un autre clavier qui aurait d'autres caractères dont vous avez besoin, vous pouvez en choisir un autre. À mon avis, la meilleure façon de procéder est de garder le clavier par défaut (français (variante)) et ensuite d'ajouter le ou les claviers de votre choix.

Je trouve que le clavier Français (variante) a une disposition des touches plus logique que les autres, en particulier que le clavier Français (variante obsolète). Par exemple pour le clavier variante, le caractère « Œ » est sur la même touche que le O et le « Æ » sur la même touche que le A alors que ces caractères sont respectivement sur les touches ² (sous la touche Échap) et G pour le clavier variante obsolète.

retour au sommaire Accéder aux fonctions clavier

Pour ajouter un clavier, le visualiser ou le modifier, vous devez accéder à la fenêtre de ses propriétés. Le chemin pour y arriver diffère en fonction de votre distribution Gnu/Linux.  Le tableau ci-dessous, qui se lit de gauche à droite, est valable pour des distributions à base d'Ubuntu 20.04.

Distribution Accès menu Élément du menu Fonction
Ubuntu (Gnome) Clic sur le menu en haut à droite Paramètres Pays et langue (panneau de gauche)
Ubuntu MATE Clic sur la roue dentée en haut à droite Paramètres système... Clavier (dans Matériel)
Kubuntu Clic sur la roue dentée en bas à gauche Ordinateur, puis Configuration du système Périphériques d'entrée, puis Clavier
Xubuntu Clic sur le menu en haut à gauche Paramètres Clavier (panneau sous menu)
Lubuntu Clic sur le menu en bas à gauche Préférences, puis LXQt-Paramétrage du système Clavier et souris
Linux Mint Cinnamon Clic sur le menu en bas à gauche Préférences Clavier
Linux Mint MATE Clic sur le menu en bas à gauche Préférences Clavier
Linux Mint Xfce Clic sur le menu en bas à gauche Paramètres Clavier

retour au sommaire Configurer son clavier

Pour configurer votre clavier, vous devez accéder à la fenêtre de propriétés dont le chemin est décrit au paragraphe précédent en fonction de votre distribution.

retour au sommaire Visualiser le clavier

 Comme écrit plus haut, chaque touche alphanumérique et de ponctuation gère quatre symboles. Vous pouvez visualiser ces symboles en affichant le clavier.
Accédez à la fenêtre des propriétés du clavier, puis exécutez la procédure suivante en fonction de votre distribution.

Distribution Onglet Action
Ubuntu (Gnome) Clic sur l'œil  en face du clavier choisi
Ubuntu MATE Agencements Clic sur bouton Afficher
Kubuntu Dispositions Clic sur « Configurer des dispositions », puis sur le clavier voulu et sur le bouton Aperçu
Xubuntu pas trouvé
Lubuntu pas trouvé
Linux Mint Cinnamon Agencements Clic sur le bouton image du clavier en bas à gauche
Linux Mint MATE Agencements Clic sur bouton Afficher
Linux Mint Xfce pas trouvé

retour au sommaire Ajouter un clavier

Accédez à la fenêtre des propriétés du clavier, puis exécutez la procédure suivante en fonction de votre distribution.

Distribution Onglet / panneau Action Nouvelle fenêtre Action
Ubuntu (Gnome) Clic sur bouton « + » Clic sur Français (France) Choisir le clavier puis bouton Ajouter
Ubuntu MATE Agencements Clic sur bouton Ajouter Choisir le clavier (Pays puis Variantes) Clic sur bouton Ajouter
Kubuntu Dispositions Clic sur bouton Ajouter
Xubuntu Disposition Décocher « Utiliser les paramètres par défaut »
puis clic sur bouton Ajouter
Ouvrir Français Choisir le clavier
Lubuntu Keyboard Layout Clic sur bouton Add Clic sur French Choisir le clavier puis bouton OK, puis Appliquer
Linux Mint Cinnamon Agencements Clic sur bouton « + » Choisir le clavier Clic sur bouton Ajouter
Linux Mint MATE Agencements Clic sur bouton Ajouter Choisir le clavier (Pays puis Variantes) Clic sur bouton Ajouter
Linux Mint Xfce Disposition Décocher « Utiliser les paramètres par défaut »
puis Clic sur bouton Ajouter
Ouvrir Français Choisir le clavier puis bouton Valider

Note : la version Lubuntu 20.04 LTS n'est traduite que partiellement, d'où certains libellés en anglais dans la version française. Cette version a abandonné l'environnement de bureau LXDE pour passer à LXQt, ce qui peut expliquer cette traduction partielle.

retour au sommaire Changer de clavier physique

Parfois à l'installation de Linux, le système d'exploitation ne détecte pas le bon clavier, surtout pour les ordinateurs portables. Il installe alors un clavier générique, ce qui est souvent suffisant, mais il peut arriver dans ce cas que des fonctions spécifiques du clavier ne sont pas prises en compte. Il est alors préférable de changer le clavier par défaut par le clavier réel de l'ordinateur.
Pour cela, accédez à la fenêtre des propriétés du clavier, puis exécutez la procédure suivante en fonction de votre distribution.

Distribution Onglet / panneau Action Nouvelle fenêtre Action
Ubuntu (Gnome) option non disponible
Ubuntu MATE Agencements Clic sur le champ Modèle du clavier choix du fabricant puis du modèle Clic sur bouton Valider
Kubuntu Matériel Clic sur le champ Modèle du clavier Choix du clavier puis bouton Appliquer
Xubuntu Disposition Décocher « Utiliser les paramètres par défaut »
puis clic sur le champ Modèle du clavier
Choix du clavier
Lubuntu Keyboard Layout Clic sur le champ Keyboard model Choix du clavier
Linux Mint Cinnamon option non disponible
Linux Mint MATE Agencements Clic sur le champ Modèle du clavier choix du fabricant puis du modèle Clic sur bouton Valider
Linux Mint Xfce Disposition Décocher « Utiliser les paramètres par défaut »
puis clic sur le champ Modèle du clavier
choix du clavier

retour au sommaire Affecter la touche « Compose »

Accédez à la fenêtre des propriétés du clavier, puis exécutez la procédure suivante en fonction de votre distribution.

Distribution Onglet Action Fenêtre agencement Action
Ubuntu (Gnome) pas trouvé pour 20.04
Ubuntu MATE Agencements Bouton Options Ouvrir la ligne « Position de la touche compose » Cocher l'une des cases
Kubuntu Avancé Cocher Configurer les options du clavier Ouvrir la ligne « Position of compose key » Cocher une des cases, puis Appliquer
Xubuntu Disposition Décocher « Utiliser les paramètres par défaut » Choisir la touche dans la liste déroulante
Lubuntu pas trouvé
Linux Mint Cinnamon Agencements Bouton Options Ouvrir la ligne « Position de la touche compose » Cocher l'une des cases
Linux Mint MATE Agencements Bouton Options Ouvrir la ligne « Position de la touche compose » Cocher l'une des cases
Linux Mint Xfce Disposition Décocher « Utiliser les paramètres par défaut » Choisir la touche dans la liste déroulante

Note : personnellement j'affecte la touche Menu de mes claviers à la touche Compose car elle n'a pas de grande utilité et que j'utilise la touche Ctrl de droite comme touche hôte pour sortir de l'espace de travail d'une machine virtuelle sous VirtualBox. Une autre bonne solution est d'affecter la touche Ctrl de droite ou la touche Windows de droite si le clavier en est équipé.

Une modification de l'agencement du clavier met la ligne correspondante en caractères gras ou coche la case correspondante (Kubuntu).
Dans ces distributions, dans la même fenêtre, il est possible de changer l'affectation d'autres touches du clavier ou des LED, voire d'en permuter, ce que je ne recommande pas.

retour au sommaire Configurer / modifier / ajouter des raccourcis (niveau confirmé)

Contrairement aux systèmes Windows, vous pouvez affecter des raccourcis de votre choix sur votre clavier.

Note : la touche Windows est appelée, suivant la distribution Linux : touche Super (Ubuntu, Xubuntu, Linux Mint Xfce, Linux Mint Cinnamon), touche Méta (Kubuntu, Lubuntu) ou touche Mod4 (Ubuntu MATE, Linux Mint MATE).

Pour accéder aux raccourcis clavier, suivez la procédure ci-dessous en fonction de votre distribution Linux.

Distribution Accès menu Élément du menu Fonction
Ubuntu (Gnome) Clic sur le menu en haut à droite Paramètres Raccourcis clavier (panneau de gauche)
Ubuntu MATE Clic sur la roue dentée en haut à droite Paramètres système... Raccourcis clavier (dans Matériel)
Kubuntu Clic sur la roue dentée en bas à gauche Ordinateur, puis Configuration du système Raccourcis
Xubuntu Les raccourcis sont gérés en deux endroits distincts (voir ci-dessous)
Lubuntu Clic sur le menu en bas à gauche Préférences, puis LXQt-Paramétrage du système,
puis Touches de raccourcis
Linux Mint Cinnamon Clic sur le menu en bas à gauche Préférences, puis Clavier Raccourcis
Linux Mint MATE Clic sur le menu en bas à gauche Préférences, puis Raccourcis clavier
Linux Mint Xfce Les raccourcis sont gérés en deux endroits distincts (voir ci-dessous)
Distribution : Ubuntu (Gnome)

Pour configurer ou modifier un raccourci, faites un simple clic sur la ligne du raccourci voulu et entrez la combinaison de touches de votre choix.

Attention : si vous utilisez une combinaison de touches qui est déjà utilisée dans un autre raccourci, cette dernière sera effacée sans avertissement. Vérifiez bien que la nouvelle combinaison n'est pas déjà utilisée ailleurs sous peine de la perdre.

Pour ne pas modifier ce raccourci (si vous avez sélectionné une mauvaise ligne par exemple) appuyez sur la touche Échap.
Pour effacer un raccourci existant, cliquez sur la croix à droite de la ligne.

Pour ajouter un raccourci non prévu dans la liste, cliquez sur le bouton  en bas de la liste des raccourcis, entrez un nom explicite pour le raccourci, puis entrez la commande à exécuter (par exemple pour lancer une application) et définissez les touches pour ce raccourci.
Le raccourci est ajouté dans la catégorie des raccourcis personnalisés.

Distribution : Kubuntu

Contrairement aux autres distributions, sous Kunbutu les raccourcis sont classés par catégories : globaux, standards, web et personnalisés.

raccourcis Kubuntu

Exemple pour modification d'un raccourci

Pour modifier un raccourci de la catégorie raccourcis globaux, cliquez sur l'application concernée (panneau libellé Composant) et dans le panneau de droite, cliquez sur le raccourci existant.

Le panneau de droite contient trois colonnes : la première colonne, libellée Action, indique tous le raccourcis disponibles pour l'application sélectionnée. La colonne suivante, libellée Global, indique les touches du raccourci. La dernière colonne, libellée Auxiliaire global, est souvent vide ou indique un autre raccourci possible.

Lorsque vous cliquez sur le raccourci (2e colonne), un onglet s'ouvre, montrant le raccourci par défaut et un bouton libellé Aucun, comme sur l'illustration ci-contre. Pour modifier le raccourci, vous devez cliquer sur ce bouton, puis entrer le nouveau raccourci en tapant sur les touches correspondantes. Le bouton radio Custom est alors sélectionné. Pour revenir à la valeur par défaut, il suffit de cliquer sur le bouton radio Default.
Pour supprimer un raccourci, cliquez sur le bouton radio Custom sans entrer aucune valeur ou cliquez sur le bouton bouton backspace.
Pour ajouter un raccourci pour une application non listée, cliquez sur le bouton  en bas de la liste, puis choisissez l'application voulue et procédez comme indiqué ci-dessus. Le bouton  –  supprime les raccourcis de l'application sélectionnée.

Pour la catégorie de raccourcis standards, la procédure est quasiment identique, même si les libellés diffèrent.

Pour les raccourcis web, des raccourcis sous forme de mots clés sont prédéfinis pour de nombreux sites. Pour activer un raccourci, cochez la case correspondante dans la colonne « Préférée ». Vous pouvez aussi choisir le délimiteur entre « : » (deux points) et l'espace.
Pour illustrer ces raccourcis, prenons un exemple : accéder au site Wikipédia pour rechercher une information sur les abeilles.
Normalement, dans votre navigateur vous devez taper « wikipedia:abeille » (sans les guillemets). Avec le raccourci prévu « wp » pour ce site, vous pouvez taper « wp:abeille ».
Vous pouvez changer le raccourci prévu avec le bouton Changer... et créer de nouveaux raccourcis avec le bouton Nouveau....

Distribution : Lubuntu

Pour configurer ou modifier un raccourci, cliquez sur la ligne du raccourci voulu  puis sur le bouton Modifier.
Pour ajouter un raccourci non prévu dans la liste, cliquez sur le bouton Ajouter.
Remarque : il faut connaître la commande à lancer pour le raccourci car il n'y a pas de bouton d'aide pour cette fonction.

Pour effacer un raccourci existant, sélectionnez-le et cliquez sur le bouton Supprimer.
Attention : il n'y a aucun avertissement pour la suppression d'un raccourci. Par contre vous avez un bouton Default permettant de rétablir tous les paramètres par défaut. Ce bouton demande s'il faut vraiment réinitialiser les valeurs ou non.

Distribution : Linux Mint Cinnamon

Les raccourcis clavier sont rangés par catégories et sous catégories dans le panneau de gauche de la fenêtre des raccourcis.
Dans le panneau de droite, en haut sont inscrits les libellés des raccourcis (panneau noté Raccourcis clavier) et en bas les raccourcis eux mêmes (panneau noté Combinaison de touches).

Pour configurer ou modifier un raccourci, cliquez sur la ligne du raccourci voulu dans le panneau Raccourcis clavier puis sur la ligne voulue dans Combinaison de touches. Un autre clic sur la même ligne permet d'entrer la combinaison choisie.
Si vous utilisez une combinaison existante, une fenêtre vous informe du conflit avec un autre raccourci et vous invite à garder l'ancienne fonction ou à la remplacer par la nouvelle.
Pour ne pas modifier ce raccourci appuyez sur la touche Echap ou cliquez sur une partie vide du panneau.
Pour effacer un raccourci existant, sélectionnez-le et appuyez sur la touche Retour Arrière.

Pour ajouter un raccourci non prévu dans la liste, cliquez sur le bouton Ajout de raccourcis personnalisés. Dans la nouvelle fenêtre, donnez un nom au nouveau raccourci puis la commande correspondante. Pour cela vous pouvez vous aider du bouton de recherche en face du champ  Commande.
Le raccourci est ajouté dans la catégorie des raccourcis personnalisés. Il faut ensuite le configurer en lui affectant une combinaison de touches, comme indiqué ci-dessus. Pour supprimer un raccourci personnalisé, vous devez utiliser le bouton Supprimer un raccourci personnalisé dédié à cette action. Il n'y a pas d'avertissement avant la suppression.

Distributions : Ubuntu MATE, Linux Mint MATE

Pour configurer ou modifier un raccourci, faites un double clic sur la ligne du raccourci voulu ou un simple clic sur le raccourci lui-même et entrez la combinaison de touches de votre choix.
Pour ne pas modifier ce raccourci (si vous avez sélectionné une mauvaise ligne par exemple) appuyez sur la touche Echap.
Pour effacer un raccourci existant, sélectionnez-le et appuyez sur la touche Retour Arrière.

Pour ajouter un raccourci non prévu dans la liste, cliquez sur le bouton Ajouter, choisissez l'application à associer en cliquant sur le bouton Parcourir les applications puis modifiez si besoin le nom par défaut (le nom de la commande correspond à l'application choisie) et cliquez sur le bouton Appliquer.
Le raccourci est ajouté dans la catégorie des raccourcis personnalisés. Il faut ensuite le configurer en lui affectant une combinaison de touches, comme indiqué ci-dessus.

Distributions : Xubuntu, Linux Mint Xfce

Les raccourcis clavier sont regroupés dans deux endroits différents : les raccourcis d'applications sont dans le menu Paramètres → Clavier, onglet Raccourcis d'applications. Les raccourcis relatifs aux fenêtres sont dans le menu Paramètres → Gestionnaire de fenêtres, onglet Clavier.

Pour configurer ou modifier un raccourci, faites un double clic sur la ligne du raccourci voulu, dans la colonne Raccourci et entrez la combinaison de touches de votre choix. Si vous utilisez une combinaison existante, une fenêtre vous informe du conflit avec un autre raccourci et vous invite à garder l'ancienne fonction ou à la remplacer par la nouvelle.
Pour ne pas modifier ce raccourci (si vous avez sélectionné une mauvaise ligne par exemple), cliquez sur le bouton Annuler ou fermez la fenêtre.
Pour effacer un raccourci existant, sélectionnez-le et cliquez sur le bouton bouton backspace(dans Gestionnaire de fenêtres) ou cliquez sur le bouton Enlever (dans Raccourcis d'applications).

Attention : il n'y a aucun avertissement pour la suppression d'un raccourci. Par contre vous avez un bouton permettant de Rétablir les paramètres par défaut. Ce bouton demande s'il faut vraiment réinitialiser les valeurs ou non.

Pour ajouter un raccourci non prévu dans la liste (seulement pour les raccourcis d'applications), cliquez sur le bouton Ajouter, choisissez l'application à associer en cliquant sur le bouton à droite du champ Commande  et cliquez sur le bouton Valider. Dans la nouvelle fenêtre, sélectionnez une combinaison de touches pour ce nouveau raccourci.